Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Le projet de loi sur la recherche présenté le 28 février à l'Assemblée

Le dernier acte de la loi sur la recherche va se jouer en 3 jours, du 28 février au 2 mars 2006. La communauté scientifique française a voulu une loi d’orientation et de programmation de la recherche pour laquelle elle a fait un ensemble de propositions rassemblé dans le texte des Etats Généraux de la Recherche (octobre 2004). Le gouvernement a d’abord fait traîner toute une année ce projet de loi, avant de décider d’une discussion en urgence en décembre 2005 au Sénat, puis de le reporter pour cause de nouvelle urgence (le passage en force du Contrat Première Embauche). La loi sur la recherche va enfin être discutée à l’Assemblée Nationale, le 28 février...

Lire la suite...
Source: site "Sauvons la recherche", 21/02/2006.

Cent millions d'images sur Flickr

image Le dépôt d'images Flickr, qui vient de fêter ses deux ans, a annoncé le 14 février le téléchargement de sa 100.000.000e photographie. Au moment de son rachat par Yahoo!, en mars 2005, le site revendiquait 5 millions d'images, après un an d'existence. La 95.000.000e photographie a été enregistrée le 3 février, ce qui signifie que l'accroissement des 5 derniers millions s'est effectué en à peine plus d'une dizaine de jours. Des chiffres qui laissent rêveur... Et un taux de progression qui suggère que la transition vers la photographie numérique est bel et bien achevée.

Internet va trop vite pour Google

Maîtriser les moteurs de recherche est une condition indispensable pour profiter des ressources du réseau. La publication, jeudi matin, d'un billet sur les nouvelles images d'Abou Ghraib nous donnait l'occasion de tester la réactivité de ces outils à l'épreuve d'un cas concret. Premier constat: les internautes font confiance aux journalistes et autres gourous qui promettent l'accès à l'information en temps réel. Tout au long des journées de jeudi et vendredi, cherchant à apercevoir les images chichement relayées par les grands médias, ils ont tapé sans relâche sur Google la requête Abou Ghraib (l'expérience a été volontairement limitée à l'orthographe francophone). Deuxième constat: pendant ce temps, leur moteur favori n'a affiché en première page que des sites datant de 2004 ou 2005.

Lire la suite...

Abou Ghraib: deux ans après, les originaux

image La chaîne australienne SBS a diffusé le 15 février, dans le cadre de son émission d'informations "Dateline", une séquence de 13 minutes dans laquelle apparaissent une soixantaine de photographies ou d'extraits vidéos inédits témoignant des tortures de la prison d'Abou Ghraib (copies de la séquence sur Boing Boing) - entretemps authentifiées par le Pentagone. Insérées dans une longue interview de l'avocate Amrit Singh, porte-parole de l'ACLU (American Civil Liberties Union), association de défense des droits civils, ces images sont issues du même contexte que celles publiées en avril-mai 2004, relatives à des actes commis fin 2003, tous condamnés par les tribunaux américains. Elles sont toutefois beaucoup plus brutales que les photographies diffusées jusqu'alors. Blessures sanguinolentes en gros plan, actes sexuels forcés, coups et exactions: en comparaison du corpus initial, celui-ci témoigne de façon infiniment plus explicite des souffrances des prisonniers, dont les visages sont montrés avec insistance.

Lire la suite...

Citabilité en ligne des articles de presse

Actualités de la recherche en histoire visuelle est un outil voué au signalement, non au pillage: les articles dont nous ne sommes pas les auteurs et qu'il nous paraît utile de porter à la connaissance du lecteur ne sont jamais recopiés intégralement, mais présentés sous la forme d'une citation liminaire en italiques et d'un lien "lire la suite..." qui renvoie à la publication originale, accompagnée d'une description précise de la source (voir par exemple: "Mizuko Ito on "Intimate Visual Co-Presence" via camphone image sharing"). Cette pratique respectueuse du droit d'auteur et du privilège d'édition est également nécessaire aux usages de la recherche.

Lire la suite...

Parution "October" n° 115, hiver 2006

Un numéro consacré à Béla Balázs et à Guy Debord.
Egalement au sommaire: Liam Gillick et Claire Bishop, Vincent Kaufmann, Silvia Kolbowski, Hanno Loewy, Tom McDonough, Malcolm Turvey, Anthony Vidler.

Lire la suite...

L'affaire des caricatures en perspective

image On attendait depuis longtemps une contribution qui, dans l'affaire des caricatures danoises, interroge sa chronologie paradoxale et son démarrage tardif. C'est chose faite sur Embruns, l'excellent blog de Laurent Gloaguen, qui décrit les faits avec clarté, et sur ILikeYourStyle, qui documente la manipulation. Lectures que l'on pourra compléter par celle de l'article de Pierre et Micheline Centlivres, paru dans le dernier numéro d'Etudes photographiques, qui dément l'idée reçue selon laquelle l'interdiction de représenter le Prophète serait un dogme de l'islam (voir ci-contre).

Illustration: "Mohammad, l'Envoyé de Dieu", affiche imprimée à Qom (Iran), 49 x 34 cm, 2001-2002 (coll. P. et M. Centlivres, n° 2624), extrait de l'article "Une étrange rencontre".

Références:

  • Laurent Gloaguen, "Caricatures et manipulations", Embruns, 10/02/2006.
  • JoliDragonRose, "Momo, Al Fagr, Dossier Akkari 43, Cochon, Trie-sur-Baise", ILikeYourStyle, 10/02/2006 (Edit: article retiré de la consultation).
  • Pierre Centlivres et Micheline Centlivres-Demont, "Une étrange rencontre. La photographie orientaliste de Lehnert et Landrock et l’image iranienne du prophète Mahomet", Etudes photographiques, n° 17, novembre 2005 (non disponible en ligne).

Compte rendu de la réunion du réseau des revues SHS du 26 janvier 2006

Réunion des revues SHS à la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, le 26 janvier 2006, 17h-19h.
Notes de Claire Lemercier, version du 1er février 2006.

Présents: Sophie Assal (Journal de la Société des américanistes), Guillaume Bacot (Revue française d'histoire des idées politiques), Rolande Borrelly (Economies et sociétés, Economie appliquée), Marion Fontaine (Cahiers Jean Jaurès), Divina Frau-Meigs (Revue française d'études américaines, Transatlantica), Patrick Fridenson (Mouvement social, Entreprises et histoire), Joëlle Jacquin (Espaces et sociétés), Laurence Lablache (Rives nord-méditerranéennes), Claire Lemercier (Histoire & Mesure), Jacques Poloni-Simard (Annales HSS), Danielle Rouvier (Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée), Cécile Thiébault (Paléorient).

Lire la suite...

Anne Cartier-Bresson au Getty Conservation Institute de Los Angeles

La dernière semaine de janvier était la période de "L.A. Photo", foire de la photographie très active et équivalente dans son esprit à Paris-Photo, mais centrée sur les galeries américaines. Quelques galeries européennes, surtout allemandes et d’Europe centrale, étaient néanmoins représentées.
Cette manifestation commerciale m'a confirmé que la tendance actuelle du développement des images numériques cohabite de plus en plus avec un intérêt des artistes et des photographes pour les procédés argentiques alternatifs.
A l'occasion d'un colloque consacré à l’authentification des procédés photographiques du XXe siècle, les méthodes actuelles d’analyse des tirages traditionnels à la gélatine du XXe siècle ont été décrites, avec des interventions de collègues américains (Paul Messier, David Miller…), en partenariat avec le Getty Conservation Institute (G. Chiari, Dusan Stulik et son équipe). Les résumés des interventions sont accessibles sur le site du GCI. Ma conférence sur la stratégie de conservation des photographies de la Ville de Paris a clôt cette journée.
Enfin, cette mission a été pour moi l’occasion de proposer de vive voix à la fondation Getty une collaboration avec la Société française de photographie sur le dossier de la valorisation des collections de plaques (projet préparé par Gaëlle Morel et Carole Troufléau).

Programme du séminaire "L'effet de réel et les images"

image Animé par Christian Delage, Georges Didi-Huberman, André Gunthert, Michel Poivert.

Depuis le milieu du XIXe siècle, l’apparition des technologies d’enregistrement et de transmission des informations a été accompagnée par l’émergence d’un nouveau paradigme du rapport au réel, que l’on propose d’identifier à travers la notion d'effet de réel. Le séminaire sera consacré à l’analyse historique et théorique de la constitution et des usages de cette représentation.

Les 1ers et 3e mercredis du mois, de 16 h à 19 h (INHA, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Walter Benjamin), 2e semestre 2005-2006.

  • 15/02/06 - André Gunthert, "Du roman dans l'image".
  • 01/03/06 - Sylvain Maresca, "Les apparences de la vérité, ou les rêves d'objectivité du portrait photographique".
  • 15/03/06 - Georges Didi-Huberman, Christian Delage, "Les premières images des camps, entre témoignage et preuve".
  • 05/04/06 - Clément Chéroux, "Déjà vu. La représentation photographique des attentats du 11 septembre 2001".
  • 03/05/06 - Nathalie Boulouch, "La couleur, c'est la vie! Couleur et effet de réel en photographie".
  • 17/05/06 - Michael Lucken (Inalco), "Hiroshima-Nagasaki: des photographies pour abscisse et ordonnée".
  • 07/06/06 - Christian Delage, Caroline Moine "De l'écrit à l'image. Filmer le procès de Nuremberg".

Séminaire de recherche, ouvert aux auditeurs libres.

Prochaines conférences au Centre allemand d'histoire de l'art

  • 13 février 2006, 15 h - Michel Frizot (Paris), "Vers une théorie de la photographie".
  • 28 février 2006, 19 h - Bernhard-Johannes & Anna Blume (Köln/Hamburg), "Dialog Analog Digital. Gedanken zu fotografischen Bildproblemen".
  • 14 mars 2006, 19 h - Eric de Chassey (Tours), "Bernd et Hilla Becher".
  • 21 mars 2006, 19 h - André Gunthert (Paris), "Photographier l'invisible. Gustave Le Bon et la nouvelle physique, 1896-1906".
  • 29 mars 2006, 17 h - Sabine Slanina (Berlin), "Transformation des Flüchtigen. Zum Verhältnis von photographischem und zeichnerischem Gestus im Werk von Eugène Delacroix".

Centre allemand d'histoire de l'art
10, place des Victoires, 75002 Paris
http://www.dt-forum.org

Parution de "La vérité par l'image", de Christian Delage

image Les éditions Denoël annoncent la parution de:
La vérité par l'image. De Nuremberg au procès Milosevic
Par Christian Delage.

Pour juger les crimes commis par les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale, les alliés ont constitué, à Nuremberg, un tribunal international. À cette innovation majeure, ils ont ajouté, sous l’influence des américains, deux expériences inédites: présenter des images animées comme preuves à l’audience; filmer les sessions du procès pour le constituer en archive historique.

Dès le début des débats, l’accusation, délaissant quelque peu les archives écrites, dont la masse était écrasante, a fait projeter des actualités tournées par les britanniques et les américains lors de leur découverte des camps nazis. Ces images, pourvues du double statut de preuve et de témoignage, ont permis de prendre la première mesure des "atrocités nazies", dont la trace, ainsi prélevée, devait être incontestable. Il s’agissait également, comme l’écrivait alors Joseph Kessel, "de mettre tout à coup les criminels face à face avec leur forfait immense, de jeter pour ainsi dire les assassins, les bouchers de l’Europe, au milieu des charniers qu’ils avaient organisés, et de surprendre les mouvements auxquels les forcerait ce spectacle".

En filmant le procès, les alliés souhaitaient que la mémoire de ce moment unique demeure vive pour les générations futures. L’héritage de Nuremberg conditionnera largement l’organisation du procès Eichmann puis, en France, des procès Barbie, Touvier et Papon, et enfin, à La Haye, du procès Milosevic.

Les conditions, le déroulement et les conséquences de ces expérimentations sont au cœur de la recherche que l’auteur a conduite pendant six années à partir d’archives inédites.

Christian Delage est historien, enseignant-chercheur à l’université de Paris 8 et à EHESS, membre fondateur du Lhivic. Il est également réalisateur et prépare actuellement un film sur le procès de Nuremberg pour ARTE.

Lire la suite...

Programme du séminaire "Pratiques historiennes des images animées"

Animé par Christian Delage.
Le lundi de 13 h à 15 h (EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris), du 13 février au 26 mai (2e semestre).

Les historiens ont souvent manifesté leur inquiétude sur le statut de vérité des images et surtout sur les conditions techniques et intellectuelles de leur interprétation. Or, le film ne s’inscrit presque jamais dans un univers déconnecté de toute référence. Il possède même de nombreuses marques d’historicité, signes, entre autres, du caractère collectif de sa production, de sa mise en œuvre et de ses usages. Dès les années 1930, Marc Bloch avait ainsi vu dans le cinéma « un des plus curieux phénomènes de notre temps et un des plus merveilleux baromètres culturels et sociaux dont nous disposions... Gibier pour nous, vraiment ». Les efforts menés ici ou là pour favoriser une approche méthodique des films ont contribué à leur progressive appropriation par les chercheurs. Leur usage se répand désormais dans des travaux dont ils ne sont pas la source principale, privilégiant ainsi, dans leur lecture, les exigences d’une analyse scientifique. Ce séminaire propose aux étudiants des outils de lecture des images animées, à la fois pour développer leur esprit critique et pour les familiariser avec des documents qui peuvent constituer des sources précieuses pour la recherche.

Séminaire de master ouvert aux étudiants formés en histoire, histoire de l'art, études cinématographiques ou études visuelles à partir de la licence et auditeurs libres.

Lire la suite...

Annonce de l'exposition Ingres au Louvre

image Le site de la RMN a ouvert la page de présentation de l'exposition Ingres (musée du Louvre, du 24 février au 15 mai 2006):
Regroupant 80 tableaux et 104 dessins, cette rétrospective entend porter un nouveau regard sur l'artiste, ses fécondes contradictions et la place paradoxale qu'il occupe dans le romantisme français. Outre les chefs-d’œuvre du Louvre et la générosité des collectionneurs privés, les prêts exceptionnels des musées américains, anglais et russes permettent de voir Ingres comme jamais.
Présentation détaillée, publications, conférences, visites:
Lire la suite...

Du bist Deutschland, l'arroseur arrosé

image Officiellement arrivée à son terme le 31 janvier dernier, la campagne "Du bist Deutschland" (voir mon précédent compte rendu) n'en finit pas de rebondir. En cédant au goût de la formule dans un e-mail circulaire, son responsable, le publicitaire Jean-Remy von Matt, se laissait aller à qualifier les blogs de nouveaux ”murs de chiottes” de l'internet (”den Weblogs, den Klowänden des Internets”). Diffusée sur le web début janvier, cette phrase malheureuse a fait classer "Du bist Deutschland" parmi les premiers sujets de discussion des blogueurs du monde entier par Technorati. La réplique définitive a été apportée par Jeremy Tai Abbett, qui a posté sur Flickr la parodie: "Du bist Jean-Remy von Matt" (voir ci-contre). Les Allemands en sont-ils quittes pour autant? Du point de vue de l'image, l'objectif de la campagne est assurément manqué. ”Depuis hier, nous avons à nouveau le droit d'être qui nous voulons”, note malicieusement un internaute. Reste l'opposition emblématique et presque caricaturale des médias institutionnels et des blogs - d'un côté: le poids de l'argent, le conformisme et l'incompréhension, auxquels s'ajoute désormais la rancoeur envers une opinion publique rétive; de l'autre: la réactivité, l'inventivité et l'humour des témoignages individuels, en phase avec l'air du temps. Avec plusieurs commentateurs, on peut d'ores et déjà qualifier l'épisode de ”tournant pour la blogosphère allemande”. Et parier que la prochaine campagne d'intérêt général se fera ou plus discrète - ou directement sur les blogs.

Références:

Illustration: "Mockery of a campaign running in Germany", photomontage de Jeremy Tai Abbett, publié sur Flickr le 31/01/2006.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 >