Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Atelier "Archéologie des techniques photographiques"

image Comme l'an dernier, l'atelier "Archéologie des techniques photographiques", piloté par Carole Troufléau, a commencé ce matin par la visite des collections de la Société française de photographie. Au programme du week-end: dessins photogéniques (Talbot), préparations des positifs directs (Bayard) et du papier albuminé, tirage de négatifs (anciens et modernes) sur dessins photogéniques (différentes stabilisations), papier salé; préparations des positifs directs et du papier albuminé, positif direct et négatif papier en chambre noire, positifs directs et négatifs papiers par contact, tirage de négatifs (anciens et modernes) sur papier albuminé et cyanotype. La météo prévoit un temps variable ce week-end, avec éclaircies samedi et orages le dimanche...

Atelier "Archélogie des techniques photographiques", 23-25/06/2006, enseignement du Lhivic avec la concours de la SFP et de Spéos.

Parution "Etudes photographiques", n° 18, mai 2006

image Sommaire

Traces de l’histoire

  • Michael Lucken, "Hiroshima-Nagasaki. Des photographies pour abscisse et ordonnée"

Modèles critiques

  • Herbert Molderings, "L’esprit du constructivisme. Remarques sur la “Petite histoire de la photographie” de Walter Benjamin"
  • Anaïs Feyeux, "La Generative Fotografie. Entre démon de l’exactitude et rage de l’histoire"

Expérience du document

  • Caroline Lehni, "De l’exploration au récit grand public. Usages de l’image dans Canyons of the Colorado par John W. Powell (1895)
  • Vincent Guigueno, "La France vue du sol. Une histoire de la Mission photographique de la Datar (1983-1989)"
  • André Gunthert, "Les photographies de l’EHESS et le “journalisme citoyen”"

Varia

  • Noémie Giard, "Photographies d’architecture. Le fonds Véra Cardot et Pierre Joly"

Notes de lecture

176 p., 21 € (abonnement 2 numéros: 36 €, tarif réduit: 33 €).
ISBN: 2-911961-18-8, édité par la Société française de photographie.

Call for papers "Fixe/animé. Croisements de la photographie et du cinéma au XXe siècle"

Colloque international organisé à l'Université de Lausanne, 10-12 mai 2007

Au fil du 20e siècle, l'histoire de la photographie et l'histoire du cinéma ont constitué leur champ d'étude de façon dissociée, la première restant pour l'essentiel affiliée à l'histoire de l'art, la seconde se développant comme une branche autonome. Cette séparation disciplinaire a eu pour conséquence de laisser un peu dans l'ombre une zone intermédiaire dont l'appartenance au monde de l'image fixe ou de l'image animée n'est pas facilement décidable, et dont la vitalité s'est précisément fondée sur des échanges nourris entre les deux principes de la fixité et du mouvement. Un des rares objets à avoir échappé à ce clivage est sans doute la chronophotographie de la fin du XIXe siècle, autour de laquelle l'ouvrage Arrêt sur image, fragmentations du temps, par exemple, dirigé par François Albera, Marta Braun et André Gaudreault en 2002, avait réuni spécialistes de la photographie et du cinéma. Le futur colloque de Lausanne se propose de prolonger cette entreprise, en étudiant, de façon historique et théorique, la persistance de ces échanges entre fixité et animation au fil du XXe siècle, dans les pratiques artistiques, qu'elles soient photographiques ou cinématographiques , aussi bien que dans les usages sociaux des images et les médias populaires.

Lire la suite...

Requiem pour Libération

image Une page se tourne. Hier soir, on apprenait par un billet de l'Express que le patron historique de Libé, Serge July, était poussé vers la porte par le principal actionnaire du journal, Edouard de Rothschild.

Pour les lecteurs du quotidien, ce n'est pas tout à fait une surprise. Qui n'avait tiqué sur cette incroyable page de titre en forme d'aveu, réalisée pour l'édition du jour de l'an 2006: Adieu mélancolie... Vivement lundi! Banlieues en feu, revers référendaire, flop olympique et délocalisations... La France tourne la page d'une année plombée sur un succès: l'exposition "Mélancolie" au Grand Palais. Le premier article s'intitulait: "Douze mois moroses s'achèvent pour la France, qui a accumulé les revers. Revue de déprime". L'éditorial de Patrick Sabatier: "Humeur noire". Et comme pour mieux démentir la fausse gaieté de ce "Vivement lundi!", une illustration par Guillaume Herbaut, le photographe de Tchernobyl, d'Auschwitz et de Hiroshima, d'une femme masquée par un bouquet de roses. Une image qui hésite entre bons voeux et condoléances - ou plutôt: une image qui superpose à la figure imposée du jour de l'an, à la façon d'un pressentiment, une scène d'enterrement crépusculaire. La mélancolie ne fait que commencer.

Soutenance de master "Les Rencontres africaines de la photographie", par Jeanne Mercier

image Jeanne Mercier a choisi de consacrer son mémoire de master à la biennale de photographie de Bamako. Grâce à la collaboration du centre d'Études africaines, l'étudiante a pu bénéficier d'un séjour au Mali, qui lui a permis de prendre connaissance de l'édition 2005 du festival et de réaliser plusieurs entretiens sur place. Sur la base d'une enquête de terrain, alliant les méthodes de l'histoire immédiate et de la sociologie des arts, la candidate a d'abord réussi à réunir un remarquable ensemble documentaire – d'autant plus significatif compte tenu de l'éloignement de la métropole, mais aussi du biais marqué par la communication officielle de la documentation jusqu'alors disponible sur cette manifestation, emblématique des relations France-Afrique.

Lire la suite...

Tchétchénie, la guerre à l'écran

Journée organisée par l'équipe Caucase du Centre d'Etudes des Mondes Russe, Caucasien et Centre-Européen.
Lundi 12 juin 2006, EHESS, Amphithéâtre, 105 Bd Raspail, 75006 Paris.
Organisation scientifique : Claire Mouradian (CNRS, CERCEC) et Kristian Feigelson (Université de Paris III, IRCAV (Institut de Recherche Cinéma et Audiovisuel) avec le soutien d'Amnesty International.

Lire la suite...

Flickr, l’une des choses les plus importantes qui soit arrivé à la photographie

image On pourrait un peu décrire Flickr comme les clubs photographiques et les sociétés d’amateurs du début du XXe siècle, en mieux. Flickr fonctionne sur l’émulation et la pédagogie. C’est une formidable école de photographie, où l’on voit les photos des autres, où l’on est sollicité pour les commenter et dont la conséquence est la naissance d’un esprit d’émulation qui fait, pour ceux qui jouent le jeu, qu’on cherche à améliorer la qualité des images qu’on produit.

Une interview d'André Gunthert sur InternetActu, 8/06/2006.
Lire la suite...

Inside Flickr

image Flickr est l’un des nombreux services de partage de photos en ligne, à ce jour le plus connu et le plus utilisé dans sa fonction de partage. Ce service, né officiellement le 10 février 2004, a dépassé en février dernier les 100 millions de photos hébergées. Selon Steven Levy et Brad Stone, 3 millions d’utilisateurs enregistrés partageaient 130 millions de photos en mai 2006.

Hubert Guillaud consacre un billet détaillé à Flickr sur InternetActu, 7/06/2006.
Lire la suite...

Mit dem Auge der Geschichte auf die neuen digitalen Bildmedien

Die letzte Ausgabe von Photonews (Juni 2006) enthält ein Interview von André Gunthert, Leiter des Lhivics (Labors zur zeitgenössischen Forschung zur Geschichte der visuellen Medien) an der EHESS.

Lire la suite...

Recrutements au Lhivic

Caroline Moine et Clément Chéroux, chercheurs associés au Lhivic, ont été recrutés respectivement aux postes de maître de conférences en histoire des relations culturelles internationales à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et maître assistant en histoire de l'art à l'université de Lausanne (sous réserve de confirmation administrative). Nos félicitations aux deux impétrants!

Lire la suite...

Koh Lanta chez les tribus

Il semblerait que le monde des peuples autochtones et des dernières tribus soit de plus en plus à la mode et aux goûts du jour. La dernière trouvaille en date des décideurs qui font et défont le monde du PAF (Paysage Audiovisuel Français) n’est autre que la commande par France Télévisions d’un reality show au coeur des dernières tribus! France Télévisions vient en effet de charger une société de production française, filiale du groupe Endemol, de monter pour France 2 neuf émissions de 90 minutes chacune destinées au prime time et qui mettront en scène un casting de 6 à 9 candidats lancés à l'aventure au coeur des tribus. Ils auront à vivre pendant huit jours la vie tribale des Hadzabé, celle des Miao de Chine, des cavaliers mongols, etc., et seront jugés par un ethnologue référent et par les chefs des villages! Koh Lanta chez les tribus!
Lire la suite...

Source: Cyberacteurs, 30/05/2006

Une fenêtre sur les archives de l'Ina

image Depuis maintenant plus d’un mois, l’Institut national de l’audiovisuel met en ligne une offre dite “grand public” de près de 100.000 émissions numérisées, soit 10.000 heures d'archives télévisuelles et radiophoniques. D’ici à trois ans, l’Ina espère pouvoir doubler le nombre de programmes consultables sur son site (www.ina.fr).

Cette politique s’inscrit dans un contexte plus large de sauvegarde et de mise à disposition des archives de l’institut, qui se traduit d’abord par une longue et patiente opération de contretypage, sur des supports pérennes, de l’intégralité des archives, dans le cadre d’un contrat d’objectifs et de moyens signé entre l’État et l’Ina. À l’horizon 2015, l’institution annonce ainsi que la totalité de ses fonds sera numérisée. Les professionnels disposaient déjà de l’accès à une sélection d’archives sur la base www.inamedia.com, qui devrait s’élever, en 2009, à un volume de 500.000 heures.

Lire la suite...

Visual Studies in Germany

What’s the latest with Bildwissenschaft? Christiane Kruse reviews several recent books on the subject and credits W. J. T. Mitchell’s 1994 Picture Theory with inspiring many of them. In What Do Pictures Want?, Mitchell’s latest, he explores the counterintuitive idea that pictures themselves have life and power and “do things to us that we don’t want done.” Hans-Dieter Huber (CV), meanwhile, introduces recent findings in brain research, which confirm the idea that our conscious thoughts constitute just a fraction of our mental activity when we look at a picture. The collection edited by Klaus Sachs-Hombach offers a smorgasbord of disciplinary perspectives on the field, and Martin Schulz addresses the discipline’s historical roots.

The Art History Newsletter, 25/05/2006.
Lire la suite...

ARHV, premier bilan

image Actualités de la recherche en histoire visuelle était officiellement inauguré le 21 novembre dernier. Six mois et 160 billets plus tard, ce blog a enregistré une fréquentation de plus de 100.000 visites et 250.000 pages consultées, ce qui est un résultat plus qu'honorable pour un site universitaire spécialisé – aujourd'hui le seul dédié aux études visuelles.

Ce domaine très vivant se modifie actuellement à bonne allure. D'où l'intérêt de lui appliquer la réactivité des technologies récentes du web interactif. Par rapport aux organes existants, le blog s'est avéré un irremplaçable outil de veille et de communication rapide d'informations. Cette fonction a vite pris le pas sur un cadre initial plus modeste. Annonces de colloques ou de publications, comptes rendus d'ouvrages ou d'expositions, signalement de ressources en ligne ont progressivement occupé un espace d'abord pensé pour rendre compte des activités du Laboratoire d'histoire visuelle contemporaine (Lhivic). La première raison de cette adaptation est que, dans un contexte encore peu concurrentiel, la création d'un organe spécialisé génère d'elle-même un flux d'informations que celui-ci centralise. La seconde réside dans le caractère éminemment pratique et rapide de l'enregistrement, de la transmission et du stockage d'informations par le blog, qui encourage un recours fréquent à l'outil. ARHV a ainsi publié à de nombreuses reprises annonces, informations et comptes rendus inédits et fait office, dans son domaine de spécialité, d'organe d'information tout court.

Lire la suite...

Parution de "La Photo-carte", de François Boisjoly

Les éditions Lieux Dits annoncent la parution de La Photo-carte. Portrait de la France du XIXe siècle, par François Boisjoly.

Parallèlement à cette publication, il faut signaler la disponibilité de la base de données en ligne réalisée par l’Institut des sciences de l’homme et le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, deux unités du CNRS, à partir de la collection de l'auteur, qui comprend quelque 20.000 photo-cartes. La partie visible du site, dont le développement se poursuivra jusqu'à la fin de l'année, dénombre actuellement près de 10.000 documents photographiques scannés recto-verso. Les possibilités d'interrogation sont multiples: par nom, par thème, par patronyme des personnages lorsque celui-ci est connu, par mot clé, etc. Sans code d'accès, trois images seulement sont accessibles par photographe, soit un accès limité à environ 5000 images. Cet ensemble est accompagné d'un index de près de 12.000 photographes, qui recense les adresses, date de naissance et de décès, successeurs et autres renseignements disponibles.

Photographe et collectionneur, titulaire d'un master consacré à la photo-carte, François Boisjoly prépare actuellement une thèse sur la diffusion du procédé photographique en France dans la deuxième moitié du XIXe sous la direction de Jean-Luc Pinol à l'université Lumière-Lyon-II.

Lire la suite...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 >