Aujourd'hui, c'est une autre révolution qui est en marche, il ne fait maintenant plus aucun doute, une foule solidaire et de tous les âges descend quotidiennement dans la rue, Moussavi lui-même en tête, crie et saigne de toutes ses forces pour remettre en cause le scrutin. Même si on parlait hier soir d'un mort officiel (et officieusement de cinq étudiants morts et enterrés), l'heure fatidique où l'armée ouvrira le feu sur la foule n'est pas encore arrivé, plus ce moment est repoussé, plus la foule gonflera (nos familles nous quittent au téléphone pour rejoindre ces marées humaines dans les divers quartiers), et plus une révolution - du moins la remise en cause du scrutin - est possible.

Aujourd'hui, un rassemblement se prépare à l'ambassade d'Iran, 4 avenue d'Iéna à deux pas du métro Iéna, à partir de 18h, n'hésitez pas à vous y joindre, de l'autre bout du monde aussi la force du nombre tiendra son rôle dans ce moment d'ores et déjà historique.

Voici également un lien vers un blog qui montre un nombre important de documents, photos et vidéos, pour prendre la mesure de tout ça.