image En 2007, avec Rémi Douine, nous avons étudié de nombreux cas de vidéos virales, dans le cadre des campagnes électorales françaises. Avec d'autres, nous avons poursuivi à plusieurs reprises l'observation de ces phénomènes, de façon à en comprendre les mécanismes. C'est donc en nous frottant les mains que nous constations mercredi dernier l'apparition d'une vidéo-candidate qui semblait présenter toutes les caractéristiques pour accéder au buzz.

Le 22 octobre, peu après minuit, Agoravox publie un article d'Olivier Bailly dont le titre, enregistré dans le cache des moteurs de recherche, est d'abord: "Témoignage exclusif: «DSK a voulu me violer»". Cet intitulé sera rapidement modifié au profit du moins tonitruant: "Témoignage exclusif: la troisième affaire Strauss-Kahn" et mis à la une du site collaboratif. Accompagné d'un extrait vidéo de l'émission de Thierry Ardisson diffusée sur la chaîne Paris Première les 5 et 20 février 2007, cet article reprend et commente les propos de la journaliste Tristane Banon, qui accuse l'ancien ministre de lui avoir fait des avances agressives, un épisode qui remonte à 2002. Dans la vidéo, le nom que prononce la jeune femme est couvert par un bip. Mais Olivier Bailly indique avoir obtenu de la journaliste la confirmation qu'il s'agissait de DSK.

Lire la suite...