Les paramètres de confidentialité de Facebook sont les plus flexibles et les plus compliqués du web. Il m'arrive souvent de rencontrer des adolescents ou des adultes qui pensent avoir effectué correctement ces réglages et qui sont choqués – voire horrifiés – de découvrir que ceux-ci produisent autre chose que ce qu'ils ont prévu. Comme dans le cas du phototagging, les usagers peuvent être surpris de l'accessibilité qu'ils confèrent à des contenus auxquels ils n'ont pas directement contribué. Ils s'exposent sans se rendre compte que la protection sur laquelle ils comptent n'existe pas. Cela ne concerne pas que les ados. Professeurs, êtes-vous bien sûrs que les photos envoyées par un de vos contacts et phototaggées à votre nom ne sont pas visibles pour vos étudiants? Parents, je sais que nombre d'entre vous ont ouvert un compte pour surveiller leurs gosses – mais maintenant que vos vieux potes du lycée y sont aussi, êtes-vous sûrs que ce ne sont pas vos enfants qui vous surveillent? Qu'on ait 16 ou 40 ans, la dynamique du pouvoir débauche à tout âge.

Pourquoi le paramétrage de la confidentialité est-il un processus aussi abstrait, coupé du contexte d'usage des contenus? Ces réglages ne sont pas qu'une affaire de protection, mais devraient proposer un moyen de combiner contrôle et contexte de façon éclairée. Il devrait être possible de comprendre le degré de visibilité d'un acte pendant que celui-ci a lieu et à tout moment de l'archivage de ses effets.

Chers amis développeurs, je vous en supplie: placez le paramétrage de confidentialité dans le contexte d'affichage du contenu. Quand j'envoie une photo dans mon album, montrez-moi la liste de tous ceux qui peuvent y accéder. Quand je regarde une photo chez quelqu'un d'autre, montrez-moi tous ceux qui peuvent voir cette photo avant que je la commente. On ne peut pas demander aux gens de comprendre l'échelle de confidentialité d'un contenu en procédant à quelques réglages tous les trois mois, sans avoir aucune idée de ce qu'un "ami d'ami" signifie. Si vous autorisez cet accès et qu'en envoyant une photo, vous découvrez qu'elle sera visible pour 5000 personnes, incluant 10 ex-amants, vous allez y réfléchir à deux fois. Et modifier votre paramétrage.

Dans un monde idéal où le recours à des contrôles complexes ne serait pas susceptibles de détruire la base de données, il faudrait pouvoir afficher la liste des usagers ayant accès à un contenu particulier au moment de son téléchargement. Dans ces conditions, en postant une photo, je pourrais voir les 100 personnes auxquels elle serait accessible et choisir d'en éliminer manuellement les 10 indésirables, sans avoir à créer un sous-groupe spécifique. Je sais que cette opération serait un désastre pour la base de données, donc oublions ça – pour l'instant. Tôt ou tard, vous devrez créer des fonctions combinatoires fiables, pas vrai? ;-) Dans l'intervalle, laissez-moi au moins apercevoir mon niveau de visibilité et avoir la possibilité de régler mes paramètres en contexte.

Franchement, je ne comprends pas pourquoi les développeurs ne s'y mettent pas. Est-ce parce que vous ne voulez pas que les usagers s'aperçoivent à quel point leurs contenus sont visibles? Est-ce parce que vos bases de données relationnelles sont orientées et que c'est ennuyeux de tout recalculer? Ou y a-t'il une autre raison qui m’échappe? Sérieusement, si vous voulez mettre un terme aux désastres sociaux qu'entraînent de mauvais réglages de confidentialité, pourquoi ne pas les afficher en contexte? Pourquoi ne pas laisser les gens prendre conscience de l'accessibilité de leurs actes en leur montrant ce que ceux-ci peuvent produire? Dites-moi en quoi ce ne serait pas une approche rationnelle?

Dans l'intervalle, pour tous les autres, avez-vous vérifié récemment vos paramètres de confidentialité? Voulez-vous vraiment que votre profil s’affiche en haut de liste sur Google quand on recherche votre nom? Que toutes vos photos taguées soient visibles aux "amis d'amis"? Ou les mises à jour de votre statut accessibles dans tous vos réseaux? Pensez-y! Est-ce que vos réglages de confidentialité correspondent à vos attentes?

Traduit de l'anglais par Fatima Aziz et André Gunthert.
Source: "Putting Privacy Settings in the Context of Use (in Facebook and elsewhere)", Apophenia, 22/10/2008.