image Une récente émission de radio consacrée à la photo numérique a montré la difficulté de cerner les fondamentaux du domaine. Pour aider à mieux les distinguer, voici résumés en six questions les points qui me paraissent les plus à même de nourrir la réflexion.

1. La photo numérique est-elle encore de la photo?

Si l'on comprend la photographie comme l'inscription d'une empreinte lumineuse sur une surface sensible, la technologie numérique reste pleinement conforme à cette définition. Dans la photo numérique, ce qui change, c'est le support, où l'on passe d'une photosensibilité chimique à une photosensibilité électronique, par le biais des photocapteurs. Le reste du dispositif, en particulier l'optique, reste inchangé, raison pour laquelle on peut appliquer un dos numérique sur un boîtier classique. On peut comparer cette évolution à une voiture qui échangerait un moteur à explosion pour un moteur électrique. Cette modification aurait des conséquences sur l'économie générale du système, sans modifier le principe du véhicule automobile.

La photographie a été confrontée plusieurs fois à un changement majeur de support, notamment lors du passage de l'héliographie au daguerréotype (1835), du calotype au collodion humide (1851) ou du collodion au gélatino-bromure d'argent (1882). A plusieurs reprises, cette modification des habitudes a occasionné une césure entre deux générations de praticiens, dont l'affrontement suit un schéma immuable depuis la querelle des Anciens et des Modernes et constitue un symptôme de la transition en cours.

Le photocapteur est un circuit intégré dont une face, composée de photosites, reçoit et analyse la lumière. Le capteur convertit l'information d'intensité lumineuse en trains d'impulsions, qui constituent un signal vidéo analogique. Il n'existe donc pas de différence de principe entre enregistrement vidéo et enregistrement photo, qui ne sont que deux variantes de traitement du même signal. Dans les appareils numériques, ce signal est échantillonné et peut faire l'objet de divers traitements destinés à améliorer la qualité de l'image. Un fichier RAW correspond en principe au signal échantillonné avant traitement.

Lire la suite...