Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

C'est BHL qu'on assassine

Le web est-il capable de modifier les grands équilibres médiatiques? A tous ceux qui en doutent encore, l'actualité est en train de démontrer en direct l'inversion des hiérarchies les mieux établies. Car c'est un monument qu'internet fait aujourd'hui vaciller: rien de moins que celui du Sartre du XXIe siècle, dont l'érection depuis 1977 n'a cessé d'étendre son ombre sur les lettres (et les médias) français – BHL himself.

Lorsqu'on relit aujourd'hui l'analyse impeccable de Deleuze à propos de la falsification médiatique des "nouveaux philosophes", on perçoit son amertume. «La soumission de toute pensée aux médias» paraissait alors un horizon inévitable, auxquels seuls pouvaient échapper quelques penseurs abrités par l'université. Pour ma génération, BHL a été l'image même de l'imposture, celui qui avait sali le doux nom de "philosophe" et rendu l'étiquette d'"intellectuel" définitivement importable. Et voilà qu'aujourd'hui, incrédule, je vois bouger la statue comme une vulgaire dent creuse!

Est-ce BHL qui est devenu plus sot avec l'âge? Ou bien le web qui est devenu plus vivace? On avait déjà eu une chaude alerte avec l'affaire Siné, où l'intervention incompréhensible du maître avait eu pour principal effet de verser de l'huile sur le feu. Mais le point d'orgue des Choses vues dans la Géorgie en guerre, double page du Monde de mardi, a dépassé les espérances de ses plus virulents détracteurs.

Lire la suite...

Best Practices for Access to Images: Recommendations for Scholarly Use and Publishing

image Version préparatoire des recommandations issues du colloque "Scholarly Publishing and the Issues of Cultural Heritage, Fair Use, reproduction fees and Copyrights", Max Planck Institute for the History of Science, Berlin, 11 janvier 2008.


Publishing practices in the sciences and the humanities are rapidly diverging. The sciences are increasingly moving toward forms of international e-publishing, leaving behind the world of traditional print publications. At present, the humanities are ill-prepared to adopt new publishing practices championed by the sciences, in spite of the potential these new practices offer for innovative scholarly work in the humanities and sciences alike.

Scholars in the humanities, especially those concerned with images, face a bewildering array of restrictions. A confusing patchwork of policies regarding access to images, image reproduction, and cultural heritage citation is hindering new research and publication in the humanities.

For a variety of reasons, many museums, libraries, and image repositories restrict access to digital image collections. For instance, curators fear fraud and false attribution if they allow open access to their image and cultural heritage repositories.

To promote creative scholarship in the humanities and to foster a deeper understanding of cultural heritage, curators and scholars must work together in new ways. Put simply, what’s needed is a policy of open access to visual sources not covered by copyright.

The following recommendations address challenges faced by researchers and curators of image repositories alike. The aim of this document is to establish a Network of Trust in the Digital Age.

Lire la suite...

La publication scientifique en ligne face aux lacunes du droit français

image Résumé. Alors qu’internet semblait pouvoir ouvrir des capacités inédites à l’édition scientifique, le durcissement législatif visant à protéger la propriété intellectuelle a compliqué l’exploitation des sources multimédia. En excluant l’application d’un usage raisonnable propre à l'exception pédagogique ou scientifique, le droit français se présente désormais comme une anomalie dans un contexte international de multiplication des ressources en ligne. Pour remédier à des conditions inadaptées, les pratiques sauvages se multiplient, symptôme de l’échec du dispositif existant.


Dès les années 1990, les acteurs les plus hardis de l’édition scientifique évoquent les nouvelles potentialités de la publication électronique comme un horizon pleins de promesses. Un des aspects les plus alléchants de l’outil numérique réside dans la capacité d’associer au texte les documents multimédia les plus variés: image fixe ou animée, enregistrement sonore ou vidéo, qui permettent de mobiliser une vaste gamme de sources.

Une quinzaine d’années plus tard, cet horizon reste encore à distance. L’acculturation des chercheurs à ces nouveaux outils représente à l’évidence une contrainte importante. Mais elle est loin d’être la seule. Pour diverses branches du savoir, le recours aux sources multimédia est déjà un usage courant – à condition d’évoluer dans des environnements fermés, de type intranet. Si l’on ne trouve pas aujourd’hui l’équivalent de ces expérimentations dans les publications en ligne, c’est que leur reproduction se heurte à un obstacle majeur: les obligations de la propriété intellectuelle.

Lire la suite...