Comme l'ont remarqué très tôt quelques observateurs avisés (au premier rang desquels Eric Delcroix, qui repère notamment l'existence d'un précédent américain, emmené par une certaine Monica Rokle), l'expérience ne veut strictement rien dire. D'abord parce que le système proposé camoufle sous l'apparence du groupe un principe de chaîne (le jeu consistant non seulement à rejoindre le groupe, mais à y abonner tous ses "friends"). Ensuite parce que réunir 100.000 ou 250.000 personnes sur la base d'une incitation sans conséquence réelle, protégée par un alibi scientifique, ne permet de tirer aucune conclusion valable sur l'influence qu'il est possible d'exercer sur ce groupe.

Que retenir de ce cas? La crainte suscitée par les réseaux sociaux crée les conditions d'une imparable self-fulfilling prophecy (prophétie auto-réalisatrice). A noter également la manipulation des grands chiffres qui, en l'absence de tout point de repère, apporte une apparence d'objectivité à l'inquiétude (que le film Bienvenue chez les Ch'tis ait dépassé les 15 millions de spectateurs dans un délai équivalent n'a que je sache pas suscité d'accusation sectaire). L'apparition de la référence au "Monde", très crédible pour asseoir l'exercice de Facebook-bashing, devrait inquiéter boulevard Blanqui sur l'image du quotidien.

Incarnation du nouveau diable médiatique, Facebook se défend tout seul, en douceur. En invalidant d'abord l'énoncé même de la démonstration – car "l'expérience interdite" est bel est bien permise. Puis en laissant réagir les usagers, qui ont vite fait de répondre à l'ouverture de ce groupe par la création de "J'emmerde l'expérience interdite de Facebook", "Complètement rien à taper de ta thèse!" ou "Boycott de l'Expérience Interdite! On est pas des pigeons!!!". Une méthode qui, au pays où l'on aligne les cars de CRS pour un oui ou pour un non, devrait faire réfléchir. On laissera le dernier mot à l'un des membres dudit groupe, qui écrit sur son Wall: “Je m'adresse au créateur (du groupe): ce que tu insinues c'est qu'on est des pigeons, mais alors ceux qui vont rejoindre ton groupe le seront aussi, alors je ferai pas deux fois la même erreur et je me barre de ton groupe qui est inutile et en plus est fait pour les pigeons.”