La conférence débutera par la présentation des premiers systèmes Technicolor et sera illustrée par la projection d’un film de 1925 tourné en Technicolor bichrome. Viendra ensuite l’évolution des procédés trichrome de 1932 à nos jours. Au début des années 50, l’introduction massive d’autres procédés de couleurs, l’arrivée des nouveaux formats anamorphiques, des films larges, des films à défilement horizontal et l’agrandissement des écrans allaient être les causes d’importantes modifications des systèmes Technicolor. Les laboratoires Technicolor hollywoodiens seront les premiers à développer des systèmes de tirage spécialement conçus pour le CinemaScope, le Superscope, la VistaVision, etc. Quant à leur filiale italienne de Rome, ils développeront les procédés Technirama et Techniscope répondant à des critères d’ordre économique.

Les multiples étapes de l’évolution des systèmes de couleur et des formats d’image Technicolor seront explicités et illustrés à l’aide d’extraits de films originaux: du 35 mm muet bichrome au Super Technirama 70 mm. Ces films sont les témoins archéologiques du plus fabuleux des procédés de couleur que l’histoire du cinéma ait connu. Ce procédé avait la particularité de donner à l’image une esthétique qui lui sera propre et inimitable et confirme une fois de plus la relation indissociable fond et forme, art et industrie du 7e art. Afin d’en saisir pleinement la valeur archéologique, tous les extraits présentés en 35 mm ont été tirés dans l’authentique système Technicolor à imbibition.