Motion de la première assemblée générale commune des collectifs SLU et SLR Jeudi 29 novembre 2007 - Plus de 400 personnes à Jussieu, individuels ou mandatés, venus de 22 universités et établissements.

Nous, membres de la communauté universitaire et de recherche, quels que soient nos statuts, nos disciplines, nos universités ou établissements, sommes réunis à la première assemblée générale commune des collectifs Sauvons l’Université! et Sauvons la Recherche. Nous affirmons notre opposition totale à la loi LRU et plus largement à la politique menée par ce gouvernement et ses prédécesseurs, qui menace la qualité de la recherche et de l’enseignement supérieur. Solidaires du mouvement étudiant, nous condamnons la répression dont il est l’objet. Nous entendons prendre part à la lutte engagée pour une université ouverte, collégiale, démocratique, et un savoir scientifique protégé des intérêts politiques et marchands. Nous soutenons les revendications exprimées dans les deux pétitions SLR et SLU, que nous appelons à faire signer massivement.

Nous ne reconnaissons aucune légitimité à parler en notre nom à la CPU, ce consortium de présidents d’universités que le renforcement programmé de leur pouvoir disqualifie pour représenter notre communauté.

Nous demandons l’abrogation de la loi LRU. Nous nous engageons à prendre toutes les mesures nécessaires pour obtenir la suspension de l’application de cette loi et l’arrêt de la politique de démantèlement du service public de recherche et d’enseignement supérieur. Nous demandons que s’engage dès à présent un véritable débat avec tous les acteurs de la communauté universitaire et de recherche, pour l’élaboration démocratique d’une autre réforme.

Nous appelons dès à présent l’ensemble des personnels de l’université et de la recherche à se mobiliser et faire entendre sa voix lors de la journée d’action avec grève et manifestations du jeudi 6 décembre.

Sites: Sauvons l'université!Sauvons la recherche.