Pour tenter à mon tour de reconstituer le processus, j'effectue quelques recherches. Ce n'est pas sur Flickr que Le Monde à trouvé cette photographie, mais probablement grâce à Google Images, qui renvoie dès sa troisième page, à la requête "théâtre du Rond Point", la photo de l'atelier, reproduite sur un billet du 16 mars 2003 du Bloc-notes en cachette de ...Philippe De Jonckheere. “J'ai rendez-vous au théâtre du Rond-Point où mon ami François anime un atelier d'écriture”, est-il noté au-dessous.

Ces indications de date et d'auteur sont accessibles, à condition de les chercher, car elles se situent respectivement plusieurs lignes plus haut et plus bas que la photographie. Il semble bien que cette vérification, pas plus que l'idée de demander l'autorisation de publication à l'auteur, n'ait effleuré l'éditeur du Monde. L'emploi de cette image eut évidemment été quelque peu contrarié par la précision de millésime, qui en aurait révélé le caractère strictement décoratif.

Remarquons enfin que cette photographie est réservée à la version en ligne – l'édition papier correspondante ne comportant elle, aucune illustration. Il semble bien que ce soit ce contexte qui explique la désinvolture avec laquelle a été traitée cette image. Une image butinée dans l'inépuisable trésor du web, grâce à une recherche sur le moteur grand public Google Images, employée à décorer une page en ligne, ne sollicite pas les réflexes habituels de l'iconographe et endort au contraire sa vigilance. Il n'y a donc pas à s'étonner du paradoxe d'un usage libéral du web, de la part d'un média toujours prompt à en dénoncer les dérives. Au contraire, c'est bien la perception d'internet comme cet espace sans foi ni loi qui autorise les professionnels à s'en servir de manière aussi négligente.