image Le torchon brûle entre Diplomatie ouest-indienne et Actualités de la recherche en histoire visuelle. Alors que j'avais discrètement proposé un relevé d'enquête concernant les auteurs de ce site, ceux-ci ont décidé de répliquer ouvertement par un billet illustré, mettant l'affaire sur la place publique.

Pour ceux qui n'ont pas suivi les précédents épisodes du feuilleton, rappelons que ce blog spécialisé dans les cosmétiques avait été accusé à juste titre par Daniel Schneidermann d'activité propagandiste en faveur de Loréal. J'étais intervenu dans cette controverse, estimant que mon rôle était de prendre la défense des nouveaux venus. Mal m'en a pris puisque, après m'être brouillé avec l'éminent fondateur d"Arrêt sur images", me voici publiquement mis en cause. Drapés dans un internationalisme de bon aloi, "le fou" et "la dame" me taxent maintenant d'ethnocentrisme – ce qui prouve simplement qu'ils utilisent des termes dont ils ne connaissent pas le sens.

Bien décidé à ne pas laisser salir ma réputation, j'en appelle à mes collègues blogueurs. Il va falloir choisir son camp. Dans la sphère visuelle, je pense pouvoir compter sur la loyauté d'Afrique in visu, dont j'ai révélé l'existence ici même, de Iconique.net, que je cite régulièrement tous les six mois, de Lunettes rouges, à qui j'ai payé un café, de Ouinon.net, dont j'aime beaucoup les autoportraits, de la Tribune de l'Art, dont je connais bien le directeur, ainsi que de ViteVu, puisque c'est moi qui le pilote. Si je n'ai pas encore eu l'occasion de renvoyer explicitement aux excellents la Boîte à images et Design & Typo, ils figurent dans ma blogroll et sont des modèles de chaque instant: j'espère qu'ils se joindront à ma juste croisade. Evidemment, les interventions de Fotostoria ou de Art History Newsletter seraient les bienvenues, dans un contexte où la dimension internationale fait débat. Ensemble, nous apprendrons le respect dû aux anciens à ces "diplomates" bien mal nommés. En comptant sur votre aide et vos commentaires.