Il va falloir s'y faire. Alors que les démagogues n'ont d'yeux que pour le contrôle de l'immigration, présentée comme le problème numéro un de la population française depuis l'apparition du chômage de masse, les démographes ont fait une découverte autrement préoccupante. Le nombre de Français établis à l'étranger serait en forte croissance, de l'ordre de 40% sur la période 1993-2002. Hervé Le Bras a tenté d'estimer la réalité d'une perte de population que les organismes officiels s'efforcent de dissimuler. “En résumé, les prétendues "omissions nettes" ont occulté un puissant mouvement démographique qui s'est lentement construit depuis la fermeture des frontières, un mouvement d'émigration des jeunes hors de France” ("La France, pays d'émigration", Les Quatre Mystères de la population française, Paris, Odile Jacob, 2007, p. 73-74).

A cette vision nouvelle, une campagne de la Fondation pour la recherche médicale donne pour la première fois une image, celle de la fuite des cerveaux, dans un spot réalisé bénévolement par l'agence RMG Connect. Appuyée sur un diagnostic qui vaut pour l'ensemble de la recherche publique, cette campagne alerte sur la crise des vocations provoquée par une politique de la recherche désastreuse, et appelle à soutenir les jeunes chercheurs.

Télécharger le dossier de presse (pdf).