On est bien en peine de trouver un terme français recouvrant avec précision le sens du mot cartoon. Il désigne en effet un large éventail de formes, a fortiori dans son composé cartoon art: dessin de presse au sens strict français — toujours humoristique, très souvent politique —, mais aussi bande dessinée, illustration, caricature, dessin animé, chacun de ces types d’image dessinée s’incarnant en de multiples avatars et sous-espèces. Le terme lui-même a connu un cheminement sémantique surprenant: issu de l’italien cartone qui désigne le carton contrecollé, il apparaît dans la langue anglaise en 1671, nous dit le dictionnaire Webster, au sens d’esquisse ou de dessin préparatoire à une fresque ou un tableau; mais son premier emploi au sens moderne de "dessin de presse" remonte au numéro du magazine anglais Punch publié le 15 juillet 1843, où un dessin au trait de John Leech parut assorti du titre "Cartoon No.1: Substance and Shadow".

Par Jean-Paul Gabilliet, Transatlantica, 17/07/2007 (via Rezo.net).
Lire la suite...