image Paul-Louis Roubert, docteur en histoire de l'art, chercheur associé au Lhivic, a été classé premier au terme du concours pour le poste de maître de conférences en théorie de la photographie ouvert à l'université Paris 8. Il rejoindra dès la rentrée le fameux département photo, une des pépinières de l'histoire de la photographie, qui a jadis accueilli Clément Chéroux, Vincent Lavoie, Thierry Gervais et où j'ai moi-même enseigné de nombreuses années. Toutes nos félicitations à l'heureux impétrant!

Né en 1967, Paul-Louis Roubert a consacré en 2004 son doctorat à L'Introduction du modèle photographique dans la critique d'art en France, sous la direction d'Eric Darragon. Il en a tiré son premier ouvrage, publié en 2006: L'Image sans qualités. Il est étroitement associé à la Société française de photographie, où il a assuré les fonctions de rédacteur en chef du Bulletin de 1999 à 2004 et d'intendant depuis 2001. Il est également membre fondateur du comité de rédaction de la revue Etudes photographiques depuis 1996. Il conservera le pilotage du projet de base de données intégré des collections de l'association, réalisé en collaboration avec la fondation Hartung-Bergman. Il a enseigné l'histoire de la photographie à Paris 8, Paris 1 et à l'EHESS. Il a été en 2006 le premier lauréat de la bourse de recherche Roederer. Chercheur invité à la Bibliothèque nationale de France, il y prépare actuellement une exposition en collaboration avec Sylvie Aubenas sur le thème des "Nouveaux Primitifs".

Principales publications:

  • L'Image sans qualités. Les beaux-arts et la critique à l'épreuve de la photographie, 1839-1859, Paris, Monum, 2006.
  • "Le daguerréotype en procès", Le Daguerréotype français. Un objet photographique (cat. exp.), Paris, Musée d’Orsay/RMN, 2003, p. 119-131.
  • "1859. Exposer la photographie", Études photographiques, n° 8, novembre 2000, p. 4-21.