Triste jour pour la blogosphère. Les bons blogs sont rares. Et les bons blogs de gauche plus encore. François Mitterrand 2007 a été un excellent blog, incontestablement l'un des plus intéressants éclaireurs de la campagne présidentielle, du côté des challengers, doublé d'un phénomène fascinant, une vraie invention énonciative, qui n'a pas reçu l'attention qu'elle méritait. Le voir fermer n'est pas une bonne nouvelle. Mais ce n'est pas le plus gênant. Le plus gênant, c'est la joie mauvaise d'un Schneidermann qui, non content d'avoir dégainé les noms d'oiseau, ironise maintenant lourdement sur ceux qui, comme Birenbaum, ont eu le toupet de blâmer l'hallali.

Lire la suite...