image À la veille du premier tour des législatives, la dernière vidéo qui buzze est une reprise d'une séquence diffusée le 8 juin à 22h30 sur la RTBF, postée le soir même sur Youtube (21.600 vues), recopiée sur Dailymotion aujourd'hui (16.220 vues pour 12 copies), puis signalée à la mi-journée sur le site d'information alternatif De source sûre. La montée en audience, particulièrement rapide pour un contenu non signalé par un grand média, témoigne de l'intérêt que suscite cette vidéo. «Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer le début de la conférence de presse tenue par le président français Nicolas Sarkozy à l'issue de ce G8, déclare le journaliste. Il sortait d'un entretien avec son collègue russe, Vladimir Poutine et apparemment, il n'avait pas bu que de l'eau.»

Chacun jugera de l'état de Nicolas Sarkozy sur cet extrait. Mais ce que de nombreux internautes ont d'ores et déjà noté (lire par exemple les commentaires sur le blog de Guy Birenbaum), c'est que les télés françaises ont fait jusqu'à ce soir l'impasse la plus complète sur ce traitement. LCI ou ITV ont certes retransmis l'ensemble de la conférence en direct, mais aucun média métropolitain n'a isolé ni repris le sujet. Même si l'on juge qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat, l'événement est constitué par le fait que le journal télévisé belge souligne l'état du président français, comparé au politicien wallon Michel Dardenne, qui s'est fait une spécialité d'apparaître en état d'ébriété à l'écran. Sarkozy avait-il bu ou non? Les chaînes françaises ne nous le diront pas. Ont-elles enquêté? Découvert la supercherie? Pris en conséquence la décision de ne pas mentionner le traitement particulièrement ironique de leurs confrères? Nous n'en saurons rien. Et ce cas bénin, ajouté à la liste des dérapages récents, vient alimenter le soupçon qu'on en apprend désormais plus à propos des affaires françaises sur les télévisions étrangères. Un symptôme jadis réservé aux populations soumises aux dictatures socialistes. Un sentiment qui, à l'heure d'internet, devrait sérieusement inquiéter les médias français.