Avec le retour du Vidéomètre, adapté aux législatives sous la forme d'une carte de France des vidéos de campagne, on découvre la nouvelle séquence en route vers le buzz. Il s'agit d'un bref enregistrement, posté le 16 mai dernier sous le titre "Kouchner lave plus blanc", copie d'une archive de TF1 rediffusée sur Comédie. En 2002, alors ministre délégué à la santé du gouvernement Jospin, Bernard Kouchner commente devant un poste de télévision la formation de l'équipe qui va brièvement participer à la coupe du monde. Comme Alain Finkielkraut ou Pascal Sevran, Kouchner partage avec les ralliés à Sarkozy le même jugement sur la composition de l'équipe de France. «L'équipe est bleue... et multiraciale», constate son acolyte. Commentaire de Kouchner: «Ah, ça! C'est sûr... On cherche les blancs, d'ailleurs, au milieu de tous ces... M'enfin, bon...»

Rappelons que Georges Frèche a été exclu du PS pour des propos similaires. Une telle mésaventure ne menace plus le French Doctor, déjà rayé des cadres depuis son entrée au gouvernement Fillon, et qui ne risque pas de s'attirer les foudres de l'UMP "décomplexée" par Nicolas Sarkozy. Aucun doute: l'ami Bernard est bel et bien à sa place. En revanche, la prétendue "ouverture" apparaît désormais pour ce qu'elle est: une plaisanterie de garçon de bain...