Première vague suscitée par la création du ministère de l'immigration et de l'identité nationale: huit chercheurs associés depuis 2003 au projet de Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) ont démissionné avec fracas vendredi. A leurs yeux, la création de ce ministère remet en cause l'objectif de cette cité qui avait été décidée "au lendemain des élections présidentielles de 2002, à l’occasion desquelles les Français avaient signifié leur refus de la tentation xénophobe".

Par Pierre Haski, Rue89, 18/05/2007
Lire la suite...

Edit: Lire aussi sur ce blog: Les chercheurs se mobilisent contre l'identité nationale, 02/06/2007.