image Alors que s'ouvre le dernier mois de campagne, à un moment où la communication politique va désormais faire l'objet d'un contrôle étroit, sous l'égide du principe d'égalité du temps de parole entre les candidats, le Laboratoire d'histoire visuelle contemporaine (Lhivic), en partenariat avec Télécom Paris, propose un outil d'évaluation de l'audience des vidéos politiques sur internet: le Vidéomètre.

Chacun a pu le constater: la campagne présidentielle a été largement affectée par les nouveaux modes de diffusion des vidéos en ligne. Cette offre est hétérogène et émane de multiples sources. On trouve aussi bien des vidéos de communication officielle émanant des partis, des clips de soutien ou de critique postés par des partisans ou des opposants à un candidat, des films satiriques, des extraits d’émission de télévision, etc. Plusieurs observateurs ont commenté les performances de telle ou telle vidéo. Mais les analyses butent sur la capacité à identifier correctement l'audience d'un contenu, ainsi que sur la capacité à mettre ces chiffres en perspective.

Lire la suite...