image Dans un billet récent, Daniel Schneidermann raconte qu'il a décidé de se rendre compte par lui-même de la teneur des débats participatifs sur "Désirs d'avenir", le site officiel de Ségolène Royal. Il en retire plusieurs informations inédites sur le futur programme de la candidate – mais aussi la confirmation de l'incuriosité des journalistes politiques, qui glosent en boucle sur ce débat qui ne vient pas, sur ces propositions absentes, etc. Les mêmes, lorsqu'on évoque le web, n'y voient que rumeurs et boules puantes. Pourtant, pour qui sait les lire, le réseau recèle nombre d'informations intéressantes. Exemple: le succès rencontré par les vidéos en ligne de Ségolène Royal.

On se souvient de la vidéo d'Angers, consultée plus d'un million de fois en l'espace d'une semaine en novembre dernier. Si l'on compare le résultat des requêtes "Sarkozy" et "Royal" au 31 janvier sur Dailymotion, on observe d'abord une sensible différence de matériau. Dans le premier cas, peu de déclarations ou d'interviews, mais beaucoup de parodies ou de films de dénonciation ("Le vrai Sarkozy", envoyé le 5 juillet 2006 par reso69, vu 1.439.662 fois). Dans le second, nettement plus d'interviews et de reportages, moins de satires. Si l'on se concentre sur les prises de parole proprement dites, pour Sarkozy, les trois vidéos les plus vues ("Voeux 2007", "Nouveaux adhérents", "SarkoSégo débat") totalisent 443.188 consultations. Dans le cas de Royal, l'échantillon équivalent ("Débat participatif Alsace", "Voeux 2007", "Pacte de Bondy") atteint 2.273.321 consultations, soit cinq fois plus. On peut multiplier les tests, limiter la période, modifier les critères, l'impression demeure que les vidéos présentant un contenu informatif sur la candidate socialiste sont plébiscitées sur la plate-forme.

Lire la suite...