Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Le Politic'Show, laboratoire de la télévision de demain

image Nicolas Voisin et Julien Villacampa, fondateurs du Politic'Show, étaient jeudi les invités du séminaire "Problèmes d'histoire visuelle" à l'INHA. En proposant la première expérience française de webTV citoyenne, ils ont inventé une forme de communication inédite, bousculé les habitudes du journalisme spécialisé et contribué à faire bouger les lignes de la médiation politique.

Agé de 28 ans, Nicolas Voisin est un communicant tombé dans la marmite du journalisme citoyen: blogueur précoce et prolifique (Biologikpolitik, octobre 2004, Nuesblog), rédacteur d'Agoravox, membre du réseau des Freemen, il fonde en septembre 2006 le webmagazine Le Monde citoyen (avec notamment Guy Birenbaum, Thierry Crouzet, Sébastien Fontenelle, Bernard Langlois, Agnès Maillard, John-Paul Lepers, Jean Véronis). Agé de 27 ans, Julien Villacampa est réalisateur, auteur de clips, publicités, courts-métrages et documentaires souvent alimentaires, créateur du collectif de jeunes cinéastes les Malfaiteurs indépendants. Autodidactes, dépourvus de carte de presse, ils puisent leur légitimité dans la vertu citoyenne issue du web. La présidentielle offre une occasion rêvée et l'idée naît en mars 2006 de produire une série d'interviews vidéos des candidats. Un projet pleinement politique, au sens premier du terme: il s'agit pour deux citoyens-blogueurs d'aller à la rencontre de leurs représentants, puis de mettre gratuitement à disposition, sans restrictions de droits, le résultat de leurs entretiens. Une expérimentation, aussi, de leurs capacités techniques et logistiques à mettre en oeuvre une telle entreprise, dont ils escomptent des retombées à titre personnel: “Nous avons tous les deux un métier, et réalisons ces contenus sur notre temps libre, par passion. Nous aspirons à vivre de cette activité, autant être explicites.”

Lire la suite...

Projection de "Frescoes" à l'EHESS

Le jeudi 25 janvier, dans le cadre du séminaire de Claire Mouradian, "Le Caucase entre les empires", sera proposée la projection du film Frescoes ("Fresques", Russie, 2003, 90'), en présence du réalisateur Alexandre Gutman (EHESS, amphithéâtre, 150 bd Raspail, 75006 Paris, 13h30-17h).

Frescoes a été tourné en Arménie, à Gumri, la deuxième ville du pays, complètement détruite par le séisme de 1988. Peu après cette catastrophe, l'Arménie recouvrait son indépendance. Le bonheur et le malheur vont toujours de pair. Le séisme a détruit une ville, mais en a édifié une autre, la cité des morts, le cimetiière. Les personnages centraux du film sont un jeune garçon, Varouj, un prêtre, un fossoyeur et deux tailleurs de pierre. Ils passent leurs journées au cimetière et ne retournent que le soir en ville, pour une vie réelle qui ressemble tant à leur autre vie au cimetière. C'est un film au sujet de la frontière entre la cité des vivants et la cité des morts, sur la frontière entre l'enfance et l'âge adulte. C'est un film sur un jeune garçon qui avec son optimisme et son amour de la vie sauvera cette ville, ce pays.

Présenté à de nombreux festivals internationaux en Russie, en Italie, en Chine, aux Etats-Unis, etc., Frescoes a été plusieurs fois primé, notamment par le Grand Prix du meilleur documentaire au festival de Llubliana, le prix du meilleur film au festival italien Infinity Film, les prix des meilleurs scénario et cinématographie du festival international d'Ann Arbor.