image Les remous suscités par la pétition pour "le maintien de l’intégrité des collections des musées français", lancée par notre confrère La Tribune de l'Art et signée par près d'un millier de personnes, ont franchi l'Atlantique. Avant même la dépêche de l'AFP publiée jeudi dernier, le New York Times avait signalé dès le 1er janvier la mobilisation des historiens d'art français contre le prêt des oeuvres du Louvre à Atlanta et les projets de circulation des collections à Lens, Abou Dhabi ou Shanghaï. Les réactions antagonistes à cette initiative sur les blogs La Boîte à images et surtout Amateur d'art (et leurs commentaires) permettent de prendre connaissance de la plupart des arguments du débat. Ce matin encore, Le Figaro et Libération consacrent plusieurs pages à cette polémique. "Délocalisations", "clonage" ou "pétrodollars": l'examen des titres montre qu'elle doit son intensité à une forte composante fantasmatique. Plus encore que la crainte de la dilapidation des trésors nationaux, ce débat révèle la profonde inquiétude de nos sociétés face aux dérives de la mondialisation et de l'immixtion de l'économique dans les domaines non marchands.

Références:

Illustration: Fragonard, "Le verrou", huile sur toile, 73 x 93 cm, Paris, musée du Louvre (reproduction: RMN, D. Arnaudet, statut: domaine public).