image Parmi les images qui m'ont frappé en 2006, la première qui s'impose, de loin, est la séquence du coup de boule de Zidane (9 juillet). Une image incroyable, qui n'a pas été donnée d'emblée, il a fallu attendre de longues minutes pour comprendre ce qui s'était alors passé sur le terrain. Pas une image en direct, donc, une information retrouvée a posteriori par le réalisateur, puis diffusée à l'ensemble de la planète, qui nous faisait découvrir à nous, téléspectateurs, en même temps qu'aux commentateurs, ce qui est immédiatement apparu comme la fin de la carrière du plus grand footballeur français. Une réaction de cour de récré, en finale de la coupe du monde, sous mille sunlights et mille objectifs, sous tous les regards du monde. Un geste d'une violence folle, une image incroyable.

image En deuxième position, incontestablement, la vidéo de Bourdieu s'invitant dans le débat des candidats à la présidentielle socialistes, pour donner l'assurance que "Royal est de droite" (29 septembre). Tout a été dit sur l'indélicatesse du procédé - reste qu'il est lui aussi diablement puissant et efficace. L'apparition en spectre de théâtre du maître à penser sur Dailymotion (rencontre aussi bizarre que celle de la machine à coudre et du parapluie entre le sociologue hostile à la télévision et le dernier canal technologique à la mode) a produit un étrange effet de court-circuit du réel. Voix d'outre-tombe, mais avec toute la présence de l'enregistrement, l'espèce de garantie et en même temps l'extrême modernité de la conversation de bistrot à bâtons rompus, tellement web 2.0 - une transparence et une gratuité qui donnait tout son poids au jugement produit. Une séquence en contexte des plus surprenantes et, reconnaissons-le, assez drôle.

Lire la suite...