image A compter du 1er janvier 2007, Clément Chéroux occupera le poste de conservateur pour la photographie au Centre Pompidou (MNAM-CCI). Il y remplace Quentin Bajac, qui prendra lui-même la succession d'Alain Sayag à la direction du département. Ancien élève de l'école nationale de la photographie d'Arles, Clément Chéroux s'est orienté vers la recherche historique, d'abord à Paris 8, où il consacre son DEA à la photographie scientifique de la fin du XIXe siècle, puis à l'université de Paris 1, où il soutient en 2004 sa thèse de doctorat d'histoire de l'art, sous la direction de Philippe Dagen, intitulée: Une généalogie des formes récréatives en photographie, 1890-1940. Il sera visiting research fellow à l’université de Princeton puis pensionnaire à l’Académie de France à Rome.

A ce parcours universitaire, Clément Chéroux adjoint une activité nourrie d'organisation d'expositions, parmi lesquelles il faut retenir: "Mémoire des camps. Photographies des camps de concentration et d'extermination nazis, 1933-1999" à l'Hôtel de Sully en 2001 (avec Pierre Bonhomme) et "'Le Troisième œil. La photographie et l’occulte" (avec Andreas Fischer), présentée à la Maison européenne de la photographie en 2004 puis au Metropolitan Museum of Art en 2005. Associé à l'aventure de la Société française de photographie, il devient secrétaire de rédaction de la revue Etudes photographiques en 1997, puis rédacteur en chef adjoint depuis 2000. Avec Michel Poivert, il édite entre 2001 et 2004 une collection de monographies de photographes contemporains. Membre fondateur du Lhivic à l'EHESS, il a enseigné l'histoire de la photographie à l’université de Paris 1, Paris 8 et à l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, avant d'être élu en 2006 maître-assistant à l'université de Lausanne (pôle histoire des représentations).

Clément Chéroux explore la photographie d'un regard aigu et singulier. Dans Fautographie. Petite histoire de l'erreur photographique (2003), il estimait que c'est dans ses ombres: ses ratés, ses accidents et ses lapsus que la photographie se livre le plus et s'analyse le mieux. Dans son compte rendu de cet ouvrage, Sylvie Aubenas soulignait que ceux qui craignent de voir l'histoire de la photographie peu à peu absorbée par l'histoire de l'art jusqu'à perdre de vue la nature singulière de son objet, ont ici de quoi se rassurer. Nos plus vives félicitations à l'impétrant!

Principaux ouvrages:

  • Le Troisième œil. La photographie et l’occulte (dir.), Paris, Gallimard, 2004 (édition américaine).
  • Fautographie. Petite histoire de l’erreur photographique, Crisnée, Yellow Now, 2003.
  • Mémoire des camps. Photographies des camps de concentration et d’extermination nazis, 1933-1999 (dir.), Paris, Marval, 2001 (édition italienne et espagnole).

Bibliographie: http://www.lhivic.org/....

Illustration: Fautographie de Clément Chéroux par André Gunthert, université de Princeton, 6 octobre 2005, licence CC.