image Conférence: Miroir de visages, visages de miroir. Les daguerréotypes dans les collections de la Bibliothèque polonaise
Par Małgorzata Grąbczewska, historienne d'art
Bibliothèque Polonaise de Paris, 6 quai d’Orléans, 75004 Paris (M° Pont-Marie)
Samedi 9 décembre 2006, 15h-16.

Cette conférence présentera les dix-neuf daguerréotypes inédits découverts dans les collections de la Bibliothèque polonaise de Paris. L'idée de la création d’une collection de photographies au sein de la bibliothèque apparaît dès avant la guerre. Mais ce n’est que récemment que le véritable travail de constitution a commencé. Une première phase, consacrée à la restauration des daguerréotypes, sous la direction de Jérôme Monnier, maître de conférences à l’INP, s'est achevée en janvier 2006. Il est temps à présent de faire découvrir cette collection.

Cet ensemble de dix-neuf oeuvres est une découverte importante pour l’histoire de la photographie et l’histoire de l’émigration polonaise en France. Plusieurs d'entre eux ont été réalisés par des photographes français, dont deux proviennent du premier atelier de Louis-Auguste Bisson. Il s'agit de portraits de grands hommes polonais (par exemple le poète romantique Adam Mickiewicz, sa femme Celina, le général Wojciech Chrzanowski, cartographe fameux ou encore Aleksander Grabowski, un docteur renommé de Dijon), ainsi que des personnages aujourd’hui anonymes. Pour le public français, l’image probablement la plus intéressante est le portrait de l’historien Jules Michelet, photographié à Paris en 1847 (voir illustration).

Cette conférence est la première présentation des trésors photographiques de la Bibliothèque polonaise de Paris. Elle pose des problèmes nouveaux pour ce lieu traditionnellement orienté vers la recherche. Le nombre important d’étiquettes et de traces conservées avec les daguerréotypes donne de l’espoir pour retrouver les identités des photographes et d'en apprendre davantage sur les débuts de la photographie.