L'attaque par Jean Kempf du livret intitulé A quoi sert l'histoire de l'art? a suscité une réponse argumentée de Claire Barbillon, co-auteur de l'entretien. Comme mon confrère La Tribune de l'Art, qui a signalé ce billet et appelle au débat autour de l'ouvrage, je suis partisan d'une discussion sur ce livre et ne peux donc que me réjouir de l'établissement d'un dialogue direct entre les auteurs et leurs critiques. Par malheur, la contribution de Claire Barbillon, envoyée le 17 octobre dernier, a été rangée par mon anti-spam dans la file des commentaires refusés. Ce n'est qu'aujourd'hui que je me suis aperçu de cette méprise, que j'ai corrigé aussitôt. Il m'appartient de présenter mes excuses à Claire Barbillon pour le délai qui a séparé l'envoi de sa réponse et sa publication, et d'en signaler l'existence aux lecteurs de ce blog. Je frémis à l'idée que cette chausse-trappe électronique ait pu passer pendant presque une semaine pour l'exercice d'une censure mal intentionnée.