Parallèlement à cette activité de veille s'est développée une autre fonction typique du monde des blogs: celle d'un outil de publication alternatif, venant remédier aux insuffisances des médias traditionnels. Traitement détaillé de thèmes spécialisés, prises de positions ou tribunes sur les questions de la recherche et de l'enseignement, critique des usages médiatiques de l'image ont rapidement trouvé leur place comme autant de prolongements d'observations proposées en séminaire. Les mouvements étudiants du mois de mars, ponctués par l'occupation de l'EHESS, ont poussé cette fonction jusqu'à faire sortir ARHV de son domaine de spécialité, pour le transformer en un outil de publication d'urgence. Que ce soit en termes d'illustration, de rythme de publication ou de dialogue avec les lecteurs, le dispositif du blog a manifesté à cette occasion sa remarquable capacité d'adaptation.

En proposant une information diversifiée et réactive, en lien avec les enseignements du laboratoire, ARHV a également eu pour rôle de familiariser les étudiants avec le monde mouvant des ressources en ligne. Si les professeurs font parfois le constat désabusé d'une relation lointaine avec ces outils, leur expérimentation in vivo a montré que la situation n'est pas forcément différente pour une bonne partie des étudiants qui, en l'absence d'un enseignement adapté, peinent à intégrer la diversité de ces technologies. Outre l'apprentissage des usages de navigation propres aux blogs (dont l'indispensable abonnement RSS!) ARHV s'intègre à un dispositif plus vaste qui comprend une liste de diffusion, une iconothèque partagée sur Flickr et un compte collectif del.icio.us: de quoi s'entraîner à la pratique du web 2.0. Les billets publiés composent un répertoire de liens vers les meilleurs sites ou les ressources récentes en études visuelles, interrogeable grâce au moteur de recherche intégré (ou à sa version externe sur Rollyo).

Sur un plan de sociologie des blogs, notons enfin une particularité. La tonalité générale d'ARHV, qui reste plus proche de la neutralité de l'expression scientifique ou journalistique classique que du caractère très personnalisé de certains blogs, ne semble pas encourager les réactions des lecteurs. Leurs commentaires sont non seulement plus rares, mais leur expression reste elle aussi sensiblement plus mesurée qu'ailleurs – comme on a pu le vérifier à l'occasion de l'épisode de l'occupation de l'EHESS. Ce constat, qui peut être mis en parallèle avec la fréquence de la prise de parole en séminaire, doit alimenter la réflexion sur les conditions de l'interaction pédagogique. Il témoigne aussi en faveur de la versatilité de l'outil-blog – forme de publication ouverte, que seule une simplification abusive rapporte désormais au modèle du journal intime.

Top ten des articles les plus consultés

Les contributions d'ARHV ont notamment été citées par: Affordance.info, Art History Newsletter, Big Bang Blog, Embruns, Fotostoria, Homo-numericus, La Feuille, La République des livres, La Tribune de l'art, Le Phare, Liens socio, Pointblog.com.