Communiqué de presse

Alors que la photographie et le goût pour le portrait sont dans l’air du temps, un homme ingénieux a l’idée de mettre plusieurs objectifs devant son appareil photo, séparant ainsi sa plaque négative en autant d’images qu’il y a d’objectifs. Cet homme, retenu par l’Histoire comme étant l’inventeur de la photo-carte, se nomme Eugéne Disdéri (1819-1883). En 1854, il dépose le brevet pour la photo carte de visite, ou portrait carte, faisant du portrait une activité de série. Les photos ne sont plus montées à l’intérieur d’une marielouise, dans les traditionnels cadres destinés à être accrochés au mur, leur destin consiste à passer de main en main, à être distribuées, collectionnées, puis à être conservées dans des albums familiaux. Leur succès est immédiat et fulgurant.

En réunissant sous ce format les portraits des célébrités de la politique, du clergé, des lettres, de la science, des arts et du théâtre, les photographes et éditeurs de photos-cartes composent en quelques décennies l’immense galerie de leurs contemporains. Popularisées grâce au prix modique des épreuves et accessibles à tous, les images ainsi réalisées constituent une incroyable encyclopédie visuelle de la société française, depuis Napoléon III jusqu’aux toutes premières années du XXe siècle. Grâce à ces photos-cartes, nous possédons aujourd’hui un immense lexique composé des attitudes d’une foule d’hommes et de femmes. Les habits, les gestes et les accessoires qu’ils utilisent nous présentent cette période de l’histoire en recréant l’ambiance dans laquelle ils évoluaient. Qu’ils soient célèbres ou inconnus, élus ou simples électeurs, écrivains, poètes ou musiciens, riches ou pauvres, acteurs ou spectateurs de cette société en pleine effervescence, tous ont un jour demandé à poser devant l’objectif du photographe pour avoir leur portrait au format carte de visite.

Construit dans sa quasi intégralité autour du fonds exceptionnel d’un collectionneur privé, l’ouvrage définit le format spécifique des photos-cartes et les techniques employées pour sa réalisation, étudie le phénomène et le contexte particulier qui participe à son éclosion, aborde la question de ses dimensions esthétiques et sociales, évoque enfin les grandes figures qui lui sont associées. Analyse stylistique et repères chronologiques fournissent au collectionneur comme à l’amateur éclairé les clés de lecture de ces remarquables petits objets photographiques.

Sommaire

  • Préface, par Evelyne Rogniat
  • Avant-propos, par François Boisjoly
  • Introduction, par Jean-Luc Pinol

Portrait de la France du XIXe siècle

  • La photographie naissante, le goût pour le portrait (1839-1850)
  • Aux origines de la photo carte de visite, la plaque au collodion (1851)
  • Naissance de la photo carte de visite (les années 1850)
  • La photo carte de visite, les raisons d’un succès
  • Les enjeux de la photo-carte
  • Evolution et disparition de la photo-carte

Portfolio

  • Hommes, femmes et enfants
  • Enfants et nourrices
  • Photo de groupe
  • Messages personnels
  • Militaires
  • Ecclésiastiques
  • Images de dévotion
  • Personnalités du monde artistique et politique
  • La mosaïque
  • Images rares et inattendues
  • Paysages
  • Cartes de membre
  • Cartes publicitaires

Annexes

  • Eugène Disdéri, une aventure photographique
  • Collectionner les photos-cartes
  • Datation des photos-cartes
  • Glossaire des termes techniques
  • Bibliographie

Références:

  • François Boisjoly, La Photo-carte. Portrait de la France du XIXe siècle, Lyon, éd. Lieux Dits, 160 p., 250 ill., 30 €, ISBN 2-914528-23-X.
  • François Boisjoly, Frédéric Pinol (éd.), "Histoire de la Photo-carte de visite", http://photocarte.ish-lyon.cnrs.fr/.