Issu d’une thèse de doctorat soutenue en 1999 à l’Université de Montréal, cet ouvrage apporte une contribution essentielle à l’histoire de la critique d’art; on sait quel rôle important ont joué les écrivains dans l’appréciation et la défense de l’art à l’époque du symbolisme. Un certain renouveau d’intérêt pour l’histoire de la critique d’art, qui se concrétise aussi par des expositions (...), permet depuis quelques dizaines d’années l’étude et l’approfondissement d’un pan entier de l’histoire de l’art. L’ouvrage collectif dirigé en 1990 par Jean-Paul Bouillon et Constance Naubert-Riser, La Promenade du critique influent, avait déjà permis de souligner le rôle de tel ou tel écrivain «non professionnel de l’art» dans le paysage artistique...

Compte rendu de: Françoise Lucbert, Entre le voir et le dire. La critique d’art des écrivains dans la presse symboliste en France de 1882 à 1906, Presses universitaires de Rennes, 2006.
Par Jean-David Jumeau-Lafond, La Tribune de l'art, 18/05/2006.
Lire la suite...