image Après une visite méthodique de l'ensemble des locaux du 105, boulevard Raspail, ces derniers jours avec tous les collègues concernés, nous pouvons établir, en fonction de l'inventaire précis en préparation, qu'au-delà des premières impressions de dévastation et malgré le second constat, réconfortant, de la conservation des bibliothèques, heureusement situées pour l'essentiel dans les étages les plus élevés et les moins durablement occupés, le bilan des déprédations est en définitive très lourd, d'abord par la dégradation des murs, ensuite par la destruction systématique de l'ensemble des portes et huisseries, enfin par une très grande quantité de vols informatiques de toutes natures (en dépit des matériels mis à l'abri), le tout élevant la facture, telle que nous l'avons exposée cette semaine à nos tutelles, à 600.000 euros au minimum. A cela s'ajoutent les frais de gardiennage, eux-mêmes considérables, malgré nos efforts pour réduire le plus rapidement possible les effectifs de surveillance. Nos tutelles nous ont garanti un premier soutien, qui est toutefois encore loin de couvrir l'ensemble de ces dépenses.

Lire la suite...