Les éditions de Minuit annoncent la parution de:
Le Danseur des solitudes
Par Georges Didi-Huberman.

Il ne s'agit, dans ce livre, que de regarder et de décrire philosophiquement, autant que faire se peut, un grand danseur de baile jondo, Israel Galvan. Il s'agit de reconnaître dans son art contemporain un art de “naissance de la tragédie“. Il s'agit d'écouter son rythme et de reconnaître dans ses mots - au moins trois d'entre eux: la jondura ou “profondeur“, le rematar ou l'art de “mettre fin“ et le templar, intraduisible - de grands concepts esthétiques que notre esthétique ignore encore.

Quatre chapitres d'un travail en cours sur l'art du cante jondo, le “chant profond“, écrits sous la forme d'un journal, d'octobre 2004 à août 2005.

http://www.leseditionsdeminuit.fr