Malgré les demandes répétées de la direction de l'Ecole, la préfecture de police s'est refusée à toute intervention, recommandant au contraire le recours à une société de vigiles. La gestion de la crise par la présidence et le groupe d'enseignants mobilisé depuis lundi a été jusqu'à présent exemplaire et n'a prêté le flanc à aucun dérapage. Toutefois, prise en tenaille entre le choix du pourrissement de la part des autorités et la volonté d'en découdre de la part des occupants, la présidente s'est résolue à déposer ce matin une demande d'expulsion devant le tribunal. Une réunion des personnels s'est tenue à 9h30 au 54, bd Raspail, pour faire le point sur la situation. La direction demande aux étudiants et au personnel de l'Ecole de ne pas se rendre au 105 et de n'y pénétrer sous aucun prétexte. L'accès au 54 est pour l'instant limité aux enseignants et aux personnels administratifs. Plusieurs professeurs se sont exprimés pour souhaiter une présence et une mobilisation des personnels au 54, pour éviter une contagion qui est désormais à craindre.

Lire aussi sur ce blog: