image Après la galerie de photographie de la Bibliothèque nationale de France, c'est celle du musée d'Orsay qui consacre ses cimaises à l'histoire du portrait: une remarquable sélection effectuée dans les collections par Françoise Heilbrun, assistée de Joëlle Bolloch, qui permet de réviser ses classiques: Hill et Adamson, Nadar, Carjat ou Cameron – mais aussi Humbert de Molard, Disdéri, Adam-Salomon, Aguado, Degas et Lewis Hine, avec une mention spéciale pour Steichen et Stieglitz. Au plaisir, toujours trop rare et qu'on se gardera bien de bouder, de revoir ces oeuvres ou ces signatures célèbres, s'ajoute celui de quelques trésors qui valent à eux seuls le déplacement, comme le minuscule daguerréotype de Delacroix jeune par Léon Riesener (1842), ou le négatif sur papier par Charles Nègre: "Henri Le Secq et une petite fille faisant l'aumône à un joueur d'orgue" (1853). On notera la présence de quelques belles curiosités: plusieurs albums rares ou encore une composition de portraits spirites américains de 1910.

Du 7 mars au 4 juin 2006, musée d'Orsay, 62, rue de Lille, 75007 Paris.