La réception de la peinture d’Ingres a longtemps été tributaire du débat, récurrent dans la théorie de l’art, qui oppose dessinateurs et coloristes. Ce programme invite à une approche plus nuancée, en éclairant un usage très singulier de la couleur, et en réévaluant les questions du nu féminin, du genre et du regard.

Le jeudi à 18h30, auditorium du Louvre.

  • 2 mars, "Vénus en Odalisque: Ingres et la nouvelle mise en image du nu féminin", par Susan Siegfried (University of Michigan, Ann Arbor).
  • 9 mars, "Les mensonges d’Ingres", par Adrian Rifkin (Middlesex University, Londres).
  • 16 mars, "Ingres, l’orientalisme et la modernité", par Roger Benjamin (University of Sydney).
  • 23 mars, "Ingres, Raphaël et la Fornarina", par Henri Zerner (Harvard University).
  • 6 avril, "Pureté des lignes, mollesse des contours : Peau et chair dans les portraits féminins de Ingres", par Mechthild Fend (Institute for advanced Study, Princeton).

Musée du Louvre, http://www.louvre.fr/...
Via Godehard Janzing, liste H-ArtHist