Compte tenu du caractère massif de la production et de l'usage du portrait photographique, il est paradoxal de constater le très mince corpus de travaux universitaires consacrés à ce sujet. La thèse d'Hélène Samson s'inscrit au nombre des projets récents qui visent à rouvrir ce dossier. Consacrée à l'interrogation du portrait d'identité examiné sous l'angle de travaux artistiques récents (notamment les Portraits de Thomas Ruff, 1982-1985, les Portraits composites numériques de Nancy Burson, 1982-1985, et l'Autoportrait génétique de Gary Schneider, 1997-1999), cette recherche s'appuie sur une remarquable synthèse historique et notionelle de la question du portrait photographique, dont l'érudition a été saluée par le jury. On aura noté une prise de distance bienvenue avec la tradition foucaldienne, encore très présente dans L'image accusatrice de Christian Phéline (1985). Les critiques se sont concentrées sur la construction du corpus d'oeuvres et sur la distribution des concepts opératoires: qualifier de "subversion" du portrait d'identité des travaux appartenant à la sphère de l'art risque de relever d'une forme de circularité du raisonnement plutôt que d'une véritable démonstration. Par ailleurs, l'examen des conditions de constitution du portrait, d'une part, et de l'identification, d'autre part, ne suffisent pas à dessiner avec une pertinence suffisante les critères du portrait d'identité, dont l'élaboration doit se poursuivre. Cependant la discussion, passionnante, a montré combien l'ensemble de ces interrogations, issues de la thèse, n'aurait pu trouver à s'exprimer faute de ce point d'appui. Au terme des débats, le jury a réitéré ses félicitations pour un travail des plus remarquables, et a décidé l'inscription de la thèse sur la liste du Doyen, distinction qui en souligne le caractère exceptionnel.

Illustration: Thomas Ruff, "Portrait (Andrea Knobloch)", 1990, épreuve couleur, 210 x 165 cm, tirage 2/4, coll. CNAC-CGP, © ADAGP (source: http://www.cnac-gp.fr/education...). Edit: Image censurée, lire sur ce blog: "Les études visuelles à la casse", 15/03/2006.