Maîtriser les moteurs de recherche est une condition indispensable pour profiter des ressources du réseau. La publication, jeudi matin, d'un billet sur les nouvelles images d'Abou Ghraib nous donnait l'occasion de tester la réactivité de ces outils à l'épreuve d'un cas concret. Premier constat: les internautes font confiance aux journalistes et autres gourous qui promettent l'accès à l'information en temps réel. Tout au long des journées de jeudi et vendredi, cherchant à apercevoir les images chichement relayées par les grands médias, ils ont tapé sans relâche sur Google la requête Abou Ghraib (l'expérience a été volontairement limitée à l'orthographe francophone). Deuxième constat: pendant ce temps, leur moteur favori n'a affiché en première page que des sites datant de 2004 ou 2005.

Lire la suite...