Animé par Christian Delage.
Le lundi de 13 h à 15 h (EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris), du 13 février au 26 mai (2e semestre).

Les historiens ont souvent manifesté leur inquiétude sur le statut de vérité des images et surtout sur les conditions techniques et intellectuelles de leur interprétation. Or, le film ne s’inscrit presque jamais dans un univers déconnecté de toute référence. Il possède même de nombreuses marques d’historicité, signes, entre autres, du caractère collectif de sa production, de sa mise en œuvre et de ses usages. Dès les années 1930, Marc Bloch avait ainsi vu dans le cinéma « un des plus curieux phénomènes de notre temps et un des plus merveilleux baromètres culturels et sociaux dont nous disposions... Gibier pour nous, vraiment ». Les efforts menés ici ou là pour favoriser une approche méthodique des films ont contribué à leur progressive appropriation par les chercheurs. Leur usage se répand désormais dans des travaux dont ils ne sont pas la source principale, privilégiant ainsi, dans leur lecture, les exigences d’une analyse scientifique. Ce séminaire propose aux étudiants des outils de lecture des images animées, à la fois pour développer leur esprit critique et pour les familiariser avec des documents qui peuvent constituer des sources précieuses pour la recherche.

Séminaire de master ouvert aux étudiants formés en histoire, histoire de l'art, études cinématographiques ou études visuelles à partir de la licence et auditeurs libres.

Lire la suite...