Un intéressant article publié par BusinessWeek online fait le point sur la stratégie de Yahoo! face à Google. En se spécialisant dans le rachat successif d'outils voués à réunir et à faire dialoguer des micro-communautés d'internautes (WebJay, en janvier, après Flickr, en mars 2005, puis Del.icio.us en décembre) Yahoo! confirme son intention de contrer le leader de la recherche en ligne par le recours aux ressources collaboratives, territoire de la "recherche sociale" (social search). Alors que Google, pour réaliser son classement des sites indexés (dénommé pageranking), s'appuie sur une technologie de calcul mathématique déjà ancienne, à l'échelle du web, la "recherche sociale" s'élabore de façon empirique grâce aux filtres formés par les communautés d'usagers. Yahoo! peut-il ainsi rattraper son retard sur son concurrent? Ben Elgin souligne les risques de cette stratégie, qui repose sur la délégation de la hiérarchisation aux internautes et sur leur usage croissant desdites ressources. Certains experts refusent d'admettre que la "sagesse des foules" (wisdom of crowds) puisse se substituer à l'objectivité du calcul. Pourtant, Google a lui aussi décidé d'investir dans la "recherche sociale" et le succès croissant d'outils comme Technorati semble témoigner en faveur du système des tags (mots-clés désignés par l'internaute), au détriment des technologies d'évaluation automatique. Une révolution des usages est en cours.

Source: Ben Elgin, "Yahoo's Social Circle", BusinessWeek online, 23/01/2006.
Via Thomas Hawk's Digital Connection, 23/01/2006.