Dans le sillage immédiat de la sortie française de Casino Royale (prévue pour le 17 novembre 2006), ce colloque se proposera donc de se pencher sérieusement sur le cas James Bond. Toutes les approches méthodologiques sans exclusive seront examinées par les organisateurs du colloque dans une volonté de favoriser l’interdisciplinarité. Trois axes d’études seront néanmoins plus particulièrement privilégiés:

  • la recontextualisation historique, politique et scientifique des romans et des films pour dégager les interactions qui se tissent entre les œuvres et l’époque de leur émergence.
  • les questionnements sur la notion de "forme populaire" et ses avatars à travers la saga James Bond.
  • les approches socio-anthropologiques de l’univers "Bondien".

Ce colloque recevra le soutien de différentes institutions et partenaires, publics ou privés. Parmi eux, la Bibliothèque nationale de France (BNF), le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle (CEEA) qui ouvrira pour la première fois ses portes à une manifestation de cette envergure, le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l’EA 3458 "Représentation. Recherches théâtrales et cinématographiques" de l’université de Paris 10-Nanterre.

Parallèlement au colloque, une exposition et une programmation de films (sous réserve) auront lieu dans les espaces de la BNF.

Envoi de la proposition de communication: Les propositions de communication comportant un titre et un abstract d’une vingtaine de lignes (250 mots) exposant le projet d’étude sont à adresser aux organisateurs (de préférence par courrier électronique, format RTF) au plus tard le 15 mars 2006.

  • Françoise Hache-Bissette (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines).
  • Fabien Boully (Université de Paris 10-Nanterre, dpt. des arts du spectacle).
  • Vincent Chenille (Bibliothèque nationale de France).