Tout comme la discussion à l'Assemblée nationale avait donné lieu à une ébauche de dialogue entre parlementaires et techniciens (voir à ce sujet l'avis positif de Piotrr sur Blogo Numericus), la discussion entre juristes et experts en informatique sur le Journal d'un avocat jette un pont entre deux mondes qui habituellement s'ignorent. Avec la richesse d'un feuilleté d'informations concrètes que les quotidiens ont rarement la place de détailler, le lecteur voit se dessiner la réalité contemporaine des nouvelles pratiques de consultation des images et des sons, elles-mêmes prises dans une histoire, des réflexes et des habitudes de pensée que les usages les plus récents n'annulent pas. Il est heureux qu'un tel débat puisse avoir lieu: nul doute qu'à travers la question de la copie numérique, nombre d'acteurs peu au fait des dernières technologies ne se familiarisent ici avec les ressorts économiques et techniques qui sous-tendent les outils du quotidien. On ne pouvait mieux illustrer la question de la technique comme fait social - grâce aux citoyens qui s'en sont encore une fois emparés, le débat parlementaire a finalement joué son rôle. Quelles que soient les dernières inflexions qui seront conférées au texte par le jeu provisoire des rapports de force politiques, on peut dès maintenant affirmer que cette étape restera un épisode marquant dans la représentation que se fait la société de l'évolution de ses pratiques culturelles.

Lire aussi sur ce blog: