Pendant ce temps, le portail indépendant créé à Avignon sous la houlette de Marin Dacos, Revues.org, en pleine croissance, a été accueilli au sein de l'EHESS et est devenu de fait l'opérateur le plus important du paysage français – déplacement qui illustre le nouveau partage du pilotage de la recherche SHS entre le CNRS et l'Ecole des hautes études. D'autres fonctions sont d'ores et déjà prises en charge par deux acteurs complémentaires: Persée, spécialisé dans la numérisation rétrospective, et Cairn, portail payant formé par la réunion de quatre éditeurs privés (Belin, De Boeck, Erès, La Découverte).

Dans cette guerre de positions où chaque portail a essayé de grossir plus vite que son concurrent, c'est d'abord une logique du nombre qui a prévalu. Pris en étau entre l'injonction à rejoindre le camp de l'édition électronique et une conjoncture des plus défavorables, alors qu'aucun modèle économique satisfaisant n'est encore disponible pour remédier à l'érosion des ventes papier, bien des revues ont eu le sentiment d'être instrumentalisées au service d'une querelle dont les enjeux n'étaient pas les leurs. Maintenant que celle-ci s'apaise, il est temps de se remettre à l'écoute du point de vue des rédactions: tel est le sens des initiatives qui prennent corps depuis le mois de décembre, par la proposition de créer un réseau des métiers de l'édition en SHS à l'université de Caen, ou bien par la mise en place d'une liste de discussion réunissant les revues en sciences humaines, proposée par Divina Frau-Meigs (Revue française d'études américaines), Patrick Fridenson (Le Mouvement social) et Claire Lemercier (Histoire et Mesure). Etudes photographiques est partie prenante de ces deux initiatives complémentaires. Une réunion des rédactions est proposée le 26 janvier 2006, de 17h à 19h, à la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, salle Chaptal, 4 place Saint-Germain-des-Prés à Paris.