Lettre ouverte de Bruno Réquillart à Michel Clément, directeur de la DAPA

"Depuis la dissolution de Patrimoine photographique, vous avez eu le temps, monsieur le directeur de la Direction de l’Architecture et du Patrimoine, de vous informer, de prendre des avis ou des conseils. Vous savez donc parfaitement, qu’aucune des obligations de l’Etat envers les donateurs n’est respectée. Je vous les rappelle succinctement : « …la conservation des négatifs et des tirages dans les meilleures conditions techniques.… la mise en valeur, la diffusion et la gestion des droits, sous l’égide de l’AFDPP, qui tiendra l’auteur informé. L’Etat en assurera la protection…La mission confiée à l’AFDPP a la nature d’un mandat donné tant par le donateur que par le donataire. Ce mandat ne sera révocable que sur décision conjointe des mandants »."
Lire la suite...

Source: "Le Blog de l'Adidaepp", 7 novembre 2005.