Le Louvre indique avec fierté sur son site Internet que, sous prétexte d’améliorer le "confort et la tranquillité de la visite", il est maintenant interdit de photographier les tableaux dans la Galerie d’Apollon et l’ensemble des salles de peinture du 1er étage de l’aile Denon. Le "confort et la tranquillité" ont bon dos. Cette mesure permet évidemment de protéger encore davantage la manne que représentent les droits photographiques. D’autant que, si l’on prend soin de consulter en détail le nouveau règlement, on peut y lire : "L’interdiction de photographier ou de filmer dans toutes les salles d’exposition du musée fera l’objet d’une mise en œuvre progressive". Bientôt, les prises de vue seront donc prohibées dans TOUT le musée. Une décision totalitaire et de toute façon illégale, car on ne peut empêcher de photographier des œuvres appartenant au patrimoine public. Elle est en outre vouée à l’échec, avec l’apparition d’appareils numériques toujours plus petits et performants. On doute, d’ailleurs que les touristes japonais se plient volontiers à cette nouvelle consigne…

Lire la suite...
Source: Didier Rykner, La Tribune de l'art, 25 septembre 2005.